Site Loader

Il existe deux options pour avoir un bassin artificiel chez soi : en construire ou installer un modèle préformé. Source de vies variées, le bassin est un biotope qui va transformer votre jardin en un milieu équilibré où plantes et poissons s’épanouissent.

La bâche

Les bâches EPDM ou en PVC sont très étanches. Selon Jardinage Le Monde, c’est une matière qui peut s’ajuster à tous les modèles de bassin désirés. Avant de l’installer, vous devez délimiter son contour et creuser sur différentes profondeurs. Au cours de l’installation, vous devez déplier un feutre géotextile et ajouter une couche de sable au fond du trou pour éviter que les cailloux ne percent la bâche. L’étape suivante concerne le dépliage de la bâche sur ces couches préalables. Il est fortement conseillé de prévoir la filtration et l’aération du point d’eau pour maintenir une eau claire. Les problèmes d’étanchéité seront évités en choisissant des formes simples de type ovale. La largeur doit faire les deux tiers de la longueur.

Le bassin préformé

Pour ce cas, le choix de la forme doit être parmi les modèles déjà existants. À vous de choisir selon vos goûts et vos besoins. Le bassin préformé est fait en coque rigide et prête à l’emploi. La coque est également très résistante et facile à installer. Cette matière ne risque pas d’être endommagée par les cailloux. Ce type de bassin peut être installé en terre ou hors sol. Avoir un bassin artificiel chez soi ne nécessite aucun permis de construction, mais il est recommandé de faire la déclaration à la mairie.

Auteur de cet article : Tom

Roi du surf sur Internet, Tom sait dénicher tout ce qui se fait de mieux sur la toile !